logo
Accompagnatrice en montagne
Les derniers voyages
+33(0)6 10 98 14 65
mireilleaem@aol.com
Affiliée à :
logo snam
Affiliée à :
Top
 

La Corse

De la montagne à la mer

La Corse

per person

   Île de beauté   

1 semaine
  • Inclus
    La Corse
    Accompagnatrice Mireille
1

Programme 2012

Jour 1 ; dimanche Ajaccio –Sagone-Vito – Evisa- Ota Rendez-vous à Ajaccio le dimanche à 8h . Transfert en véhicules (1H30 environ) par les golfes de Sagone. Rando Evisa – Ota  , Nuit en gîte à Evisa Étape de 5 H ; dénivelé + : 300 et dénivelé – : 800 m ; Distance 7 km.   Jour 2 : lundi Evisa – Col de Verghio- refuge Ciuttulu di Monti- col de Verghio Bus de Evisa au col de Verghio. Montée au refuge de Ciuttulu di Monti par les gorges de Golo  beau site sauvage entouré de pins Lariccio. Près de la Paglia Orba et Le Capu Taffunatu. Itinéraire sur GR20. Nuit au col de Verghio Étape de 6 H ; dénivelés aller  + 750m et – 200m ; 7.5 km.   Jour 3 : mardi Col de Verghio – Lac Nino – col de Verghio Le lac de Nino (ou Ninu) est sans aucun doute l'un des endroits les plus connus de Corse. Ce lac glaciaire, situé à 1743 mètres d'altitude, doit sa réputation aux belles et fragiles pelouses parsemées de trous d'eau qui l'entourent, les pozzine. Étape de 5H30 / 6H ; dénivelés aller : + 760 m et - 100 m ; 6 km.     Jour 4 : mercredi Ota - Serriera .Étape de 5H30 / 6H ; dénivelés : + 850 m et - 1100 m ; 10 km.     Jour 5 : jeudi Serriera - Curzo Étape de 4h dénivelés : + 700 m et - 400 m ; 7 km.     Jour 6 : vendredi Curzo - Girolata Une superbe étape avec vue sur les criques de la Réserve Naturelle. Excursion au Capu Seninu et arrivée au petit port de Girolata, accessible seulement à pied ou par mer. Nuit au gîte de Girolata. Pas de bagages transportés au plus court  étape de 5H ; dénivelé +950 et – 1200 m ; 13 km. Au plus long : étape de 6h  dénivelé +700 et – 1000 m ; 9 km.     Jour 7 ; samedi Girolata – Orsani   Porto- calanches de Piana - Ajaccio Là on peut  faire la réserve de Scandola avec un bateau à fond transparent (2 groupes x 2h) Prévoir  40€/personne. Il nous pose un peu plus loin et on marche 2h jusqu’à la route. Nous longerons la Réserve Naturelle, royaume préservé du cormoran, des aigles royaux, du balbuzard et des chèvres sauvages. Retour  dans l’après-midi en véhicules par les Calanques de Piana : formes fantastiques des roches rouges sur fond de mer et de ciel bleus Retour sur Ajaccio pour prendre le bateau le soir

TOUR LOCATION

Journal de la traversée en 2012

  Dimanche Arrivée de chacun. Rendez-vous à 8h à l’arrivée du ferry sur le port d’Ajaccio. Courses sur le marché pour le pique-nique Départ avec taxi et minibus jusqu’à Evisa. Arrivés à 11h30 Descente des gorges de la Spélunca Traversée sur le pont de l’époque gênoise ; u ponte à Zaglia. Il a été bâti en 1797 par un maître maçon pour permettre aux bergers transhumants et aux habitants pour se déplacer plus aisément.   L’impressionnante ouverture de son arche s’explique par le torrentueux débit.         A 13h30 pique-nique et baignade Arrivée au pont d’Ota  15h30 Rebaignade Retour en taxi. Excellent repas Soupe, lasagnes aux blettes, veau en sauce, gâteau au chocolat
Lundi Lever 6h, départ 7h30 Montée en véhicule jusqu’au col de Verghio. Montée au Lac Nino Source du Tavignanu ce lac d’origine glaciaire est situé dans une vallée de forme caractéristique dite en « auge » bordée d’anciennes moraines. Présence de plantes aquatiques : potamots dont les feuilles flottent à la surface et les menyanthes aux tiges dressées hors de l’eau. Les « pozzines » (ou tourbières) visibles à l’amont et à l’aval de ce lac sont nés du colmatage progressif des rives, leurs pelouses sont particulièrement fragiles. Profondeur max : 11m Lac gelé de 5 à 6 mois par an Altitude : 1743m On fait le tour du lac puis nous revenons par la Bocca â Strazzona puis par le sentier de ronde de Valdu Niellu.  Sentier difficile dans la moraine. Après c’est  beaucoup de longueur sur la même courbe de niveau. Il fait chaud. Christophe et Fred sont partis faire le sommet du coin. On tente de les joindre par radio mais …. ça crachotte dans ces appareils. Jacky restera à la bifurcation pour les attendre. Il y a des arbres gigantesques et magnifiques ce sont les pins laricio. On arrive à 18h30 un peu fatigués De nouveau excellent repas dans une grande salle de restaurant bien remplie.
Mardi Lever 6h, départ 7h40 En partance pour le refuge de Ciuttulu di i mori. Nous sommes aux bergeries à 9h. Il fait chaud. Nous laissons Pierre au pont, il a peur pour son genou. Il faut dire que les sentiers corses ce ne sont pas des sentiers roulants faciles. Nous continuons de marcher le long du Golo, la rivière. Nous repérons les vasques. Et là on ne résiste pas on s’arrête. Il y a plusieurs groupes accompagnés qui passent par là. Nous sommes sur le GR 20. Certains veulent marcher encore un peu tandis que d’autres farnientent sur les dalles chaudes. Christophe continue encore et encore. Nous redescendons rejoindre Pierre. Au pont nous repiquons une tête dans l’eau et là  arrivée qui ne laisse pas indifférent d’une troupe de militaires. Arrivée à 16h au col de Vergghio. Il fait chaud. Nous reprenons les voitures pour aller à Ota. La route est sauvage et sinueuse. Nous voyons les gorges de la Spélunca vu du dessus. Ota Village ensoleillé qui s’étend au milieu des terrasses plantées d’oliviers. C’est un ancien verger de cultures telles que le cédrat, la vigne, le blé où les maisons sont semblables à des  petites forteresses perchées sur des rochers. La Sia (   ) était souvent dévasté par les Gênois,, les incursions turques et les siesi se regroupaient dans le village d’Ota. Nous sommes hébergés chez Marie. Excellent repas. Bonne ambiance.      
Mercredi Lever 6h. Il fait déjà chaud. Départ 7h10 Achat du pique-nique. Provisions d’eau 2 à 3l par personne. La montée est rude près d’une paroi rocheuse et il fait chaud. Pique-nique sous les arbres au col. Descente un peu raide vers Serriera. Au départ on tombe sur l’épicerie, bar. Nous y sommes restés un peu longtemps à siroter les bières et autre boissons et à écouter le propriétaire. On se décide à aller à l’autre bout du village pour trouver le gîte tenu par la fille de ce monsieur. Elle ne vient qu’à 18h. Douches, repos. Encore une fois le repas est excellent. La salle à manger est très bien décorée avec beaucoup d’anciens outils de travail pour les olives. C’était la pièce autrefois où ils pressaient les olives. Il y a le pressoir, l’ancien moulin en pierre. D’ailleurs le gîte s’appelle l’olivi. Le mari de la fille du monsieur du bar (vous suivez ?) est un chanteur corse et il nous a fait un petit concert avec sa guitare. Quelle agréable soirée.
 Jeudi Lever  toujours pareil 6h Jacky ne suivra pas la troupe aujourd’hui. Il a mal au poignet et il va vivre seul une grande aventure pour aller se faire soigner à Ajaccio. Il est tombé dans une des vasques du Golo. Ah ces gamins qui jouent dans l’eau !!! Fred et Christophe ont fait marche arrière, ils ont remonté les gorges de la Spélunca pour rechercher le véhicule. Il fait toujours aussi chaud. 35° dès le matin. Montée puis arrêt au col près de Partinello. Nous voyons le golf de Porto. Nous nous sommes tous retrouvés à Curzo. Nous sommes chez Dominique Colonna (c’est un nom qui vous dit quelque chose ?) Nous sommes un petit groupe à n’avoir pas pu résister à l’appel de l’eau de la mer à la plage de Bussaglia. Je me renseigne sur les possibilités d’excursion en bateau pour la réserve de la Scandola. Nous rencontrons Ange Colonna qui m’oriente un peu. Avec Dominique nous discutons du sentier pour le lendemain. Il y a un long et un plus court.    
Vendredi Lever 6h  départ 7h45  Ah on traîne Nous partons pour le chemin facile sauf Christophe qui opte pour le chemin difficile. La descente sur le col n’est pas si aisée. Jacky handicapé du poignet conduira le bus au col de la croix  Bocca a croce au dessus d’Orsani. Nous mangeons là à midi. Nous repartons pour Girolata. Nous faisons une petite halte à la plage de Tuara, puis nous empruntons le sentier côtier pour rejoindre Girolata blotti au fond du golf. C’est un endroit très joli où les bateaux de plaisance viennent mouiller. Il n’ya pas d’accès routier. Un fortin avec une tour gênoise carrée avait été bâti sur ce promontoire au XVIe siècle. Au XVIe siècle encore, la flotte gênoise y a capturé le célèbre pirate turc Dragut qui effectuait régulièrement des razzias sur la Corse. Tergiversations pour l’excursion à la réserve. La météo n’est pas très favorable pour la mer.  
Samedi Quelques uns nous prendrons le bateau pour cette réserve. La Réserve naturelle de la presqu'île de Scandola est une des réserves naturelles (à la fois marine et terrestre) de France, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, elle fait partie des aires marines protégées de la France. La presqu’île dite « de Scandola » est constituée de structures rocheuses en (caldeira). Peu accessibles, elles abritent de nombreux oiseaux marins  dont le balbuzard pêcheur et des plantes endémiques et protégées. La partie sous-marine de la réserve naturelle est classée parce qu'abritant, de l’étage médiolittoral à l'étage circalittoral, une biodiversité remarquable.     A bientôt